Le Cholestérol et ses dangers pour votre Santé


Si vous vous demandez s'il est possible de sentir si votre cholestérol est trop élevé, la réponse est généralement non. Mais si vous n'agissez pas face à un haut cholestérol, vous risquez de graves problèmes de santé tels qu'un AVC ou un infarctus du myocarde.

Les maladies cardio-vasculaires sont la 2e cause de décès en France, juste derrière les cancers. Un taux de cholestérol élevé est un des principaux facteurs de risque de maladie cardio-vasculaire, en plus du tabagisme, de l'hypertension artérielle, du diabète.

Malheureusement, dans la majorité des cas, il n'y a aucun symptôme. Ainsi, même si vous vous sentez en bonne santé, vous pouvez avoir des niveaux de cholestérol dangereusement élevés et ne pas le savoir.

 

Comment savoir si vous avez un taux de cholestérol élevé?

Le seul moyen de le savoir est de faire un bilan lipidique sur une prise de sang. Cela permet de mesurer les lipides c'est-à-dire les graisses présentes dans le sang.

Ces lipides se répartissent en LDL-cholestérol, HDL cholestérol, triglycérides et cholestérol total.
Si vous avez un LDL cholestérol, un cholestérol total ou des triglycérides élevés, ou si vous avez un HDL cholestérol bas, votre médecin vous recommandera une modification de votre hygiène de vie sur le plan nutritionnel et sur le plan de l'activité physique.


Si cela ne suffit pas, alors il pourra vous prescrire un traitement afin de ramener vos taux de lipides dans le sang dans des valeurs normales.

En fonction de vos habitudes de vie et de votre âge, il est recommandé de surveiller votre bilan lipidique tous les 1 à 6 ans.

Ainsi, si vous avez des antécédents familiaux d'hypercholestérolémie, ou de maladies cardio-vasculaires, si vous avez une maladie chronique telle qu'un diabète, vous devez contrôler votre bilan lipidique fréquemment.

Dans la majorité des cas, un taux de cholestérol élevé est découvert par hasard lors d'un bilan sanguin de routine.

Quel est votre risque d'avoir un haut cholestérol?

Il est important de connaître votre risque d'avoir un cholestérol élevé.

En effet, connaître les facteurs influençant votre taux de cholestérol peut vous aider à prendre conscience que vous êtes susceptible d'avoir trop de cholestérol.

Certains des ces facteurs peuvent être influencés par votre comportement en changeant votre diététique, et en faisant plus d'exercice. D'autres par contre, tels que l'âge, le sexe, ou la génétique, ne peuvent être modifiés.

Ainsi, si vous présentez un des facteurs suivants, vous avez alors un risque important d'avoir un taux élevé de cholestérol, et vous devez le contrôler dans une prise de sang:

- Sédentarité (manque d'exercice).
- Alimentation déséquilibrée.
- Tabagisme.
- Certains médicaments.
- Age (le risque augmente avec l'âge).
- Antécédents familiaux de cholestérol élevé.
- Maladies particulières telles que le diabète , ou certaines maladies de la thyroïde.

Quelles sont les conséquences si vous ne vous soignez pas?

Certaines personnes sont tentées d'ignorer un mauvais bilan lipidique, parce qu'elles se sentent bien malgré tout.

Un tel comportement est risqué, car un taux de cholestérol élevé persistant peut mener à de dangereuses complications. En effet, ignorer un mauvais résultat, ou même refuser de contrôler son cholestérol alors que vous êtes à risque, peut entraîner le développement de maladies cardio-vasculaires.

Lorsque le cholestérol est haut dans le sang, il peut se déposer à l'intérieur des artères et former des plaques d'athérome. Ce processus appelé athérosclérose peut se développer dans les artères, jusqu'à les obstruer partiellement voire complètement.

En conséquence, une crise cardiaque ou un AVC peuvent se produire suite à une obstruction complète d'une artère ou à la rupture d'une plaque d'athérome se déplaçant jusqu'à une autre partie du corps.

 

Il arrive souvent que des gens ne découvrent qu'ils ont un taux de cholestérol élevé qu'après une crise cardiaque ou un AVC. C'est pourquoi, il est important de vérifier son bilan lipidique et de suivre les conseils de son médecin traitant.

 

Cet article vous a plu? N'hésitez pas à le partager avec vos amis. Merci.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *