Comprendre et Soigner son Insomnie.


L'insomnie est un trouble du sommeil qui affecte des millions de personnes en France.

Les personnes souffrant d'insomnie ont des difficultés à s'endormir ou à rester endormi suffisamment.
La conséquence est une sensation de fatigue et de léthargie la journée, associées à un mal être physique et psychologique.

L'insomnie peut concerner toutes les personnes à tous les âges, mais elle est plus fréquente chez les femmes. Les résultats scolaires et les performances professionnelle peuvent en être affectés.

Ses conséquences sur la santé sont multiples: obésité, anxiété, dépression, troubles de la concentration, troubles de la mémoire, augmentation du temps de réaction, hypertension artérielle, troubles du système immunitaire.
L'insomnie a aussi été associée dans plusieurs études à une augmentation du risque de développer des maladies chroniques.


Les causes des insomnies.

L'insomnie peut être la conséquence de facteurs physiques ou psychologiques.

Une affection médicale est souvent responsable des insomnies chroniques. Les formes aiguës sont communément liées à un événement récent et transitoire.

L'insomnie est habituellement causée par:

Une perturbation du rythme circadien: décalage horaire, modification d'horaire de travail, altitude, bruit, chaleur...

Les troubles psychologiques favorisent les désordres du sommeil: troubles bipolaires, dépression, anxiété, troubles de l'humeur.

Les affections médicales pouvant affecter le sommeil sont nombreuses: douleurs chroniques, insuffisance cardiaque, lésions ou tumeurs du cerveau, reflux gastro-œsophagien, bronchite chronique obstructive, apnée du sommeil, asthme, maladies de Parkinson et d'Alzheimer, arthrose, hyperthyroïdie...

Les modifications hormonales durant le cycle menstruelle ou à la ménopause peuvent jouer un rôle important dans les insomnies.

Les autres facteurs: grossesse, génétique...

Il est important de noter que les smartphones, tablettes ou écran d'ordinateur sont de nouveaux facteurs majeurs de troubles du sommeil.

Par ailleurs, de nombreux traitements médicamenteux sont connus pour causer des insomnies chez certains patients:

Les corticostéroïdes, utilisés dans le traitement des maladies inflammatoires et de certaines allergies (prednisone, cortisone...).

Les statines, traitement du cholestérol élevé (simvastatine, atorvastatine...).

Les Alpha-bloquants, pour les troubles prostatiques et l'hypertension artérielle (alfusozine...).

Les Béta-bloquants, utilisés dans l'hypertension artérielle et les troubles du rythme cardiaque notamment (Atenolol, Sotalol...).

De nombreux traitements anti-hypertenseurs peuvent affecter négativement le sommeil (perindopril, ramipril, candesartan, valsartan...).

Les traitements anti-allergiques de 2nde génération (desloratadine, loratadine...).

 

Les symptômes des insomnies.

L'insomnie elle-même peut être le symptôme d'une affection médicale sous-jacente.

Cependant, il existe plusieurs signes associés à une insomnie: difficultés à s'endormir, réveil durant la nuit, réveil plus tôt que souhaité, fatigue, irritabilité, troubles de la concentration, maux de tête, symptômes gastro-intestinaux.

Un des principaux symptômes est une conséquence des troubles du sommeil: la difficulté à gérer les responsabilités de la vie quotidienne, qu'elles soient professionnelles, sociales ou familiales.

Les traitements de l'insomnie.

De nombreux troubles du sommeil se résolvent d'eux-mêmes quand la cause sous-jacente est réglée. Ainsi, traiter une insomnie, c'est d'abord traiter sa cause.

Par ailleurs, des traitements médicaux ou non pharmacologiques peuvent être employés en complément.

 

L'hygiène du sommeil est la première étape pour traiter l'insomnie.

Elle consiste en différentes règles afin d'améliorer son sommeil.

Eviter l'alcool dans la soirée, la caféine dans les 8 heures qui précèdent le coucher, arrêter le tabac, se coucher à une heure régulière, éviter de rester au lit éveillé pendant de longues périodes, éviter les repas copieux avant l'heure du coucher.

Il est aussi important de faire de l'exercice physique régulièrement, mais pas dans les 2 heures qui précèdent le coucher. Le Yoga notamment a fait ses preuves dans le traitement des troubles du sommeil.

Votre chambre doit de plus être adaptée afin de favoriser un sommeil de qualité. La pièce doit être plutôt sombre et calme, avec une température agréable. Eviter les distractions telles que la télévision ou l'ordinateur.

 

 Les techniques de relaxation.

Il existe des techniques spécifiques et efficaces qui permettent de réduire ou d'éliminer l'anxiété et les tensions. Ainsi, l'esprit peut se détendre, les muscles se relaxer et un sommeil réparateur devient possible.

Ces techniques nécessitent cependant une pratique régulière afin de les maîtriser et d'atteindre une efficacité importante.

 

 Le reconditionnement.

Il consiste à reconditionner son esprit à associer le lit avec le sommeil.

Cela signifie: ne pas utiliser son lit pour d'autres activités que le sommeil et le sexe. Il est ainsi recommandé de n'aller au lit que quand vous vous sentez fatigués, si vous n'arrivez pas à dormir, vous devez quitter votre lit jusqu'à ce que l'envie de dormir revienne.

Pendant la période du reconditionnement, vous devez éviter les siestes, et vous levez et vous couchez à la même heure tous les jours.

 

Les thérapies comportementales.

Elles ciblent les pensées et les actions qui peuvent perturber le sommeil. Elles encouragent des bonnes habitudes de sommeil, et utilisent différentes méthodes pour soulager l'anxiété de dormir.

Par exemple, l'entraînement à la relaxation et le biofeedback au coucher sont utilisés pour réduire l'anxiété. Ces stratégies vous aident à mieux contrôler la respiration, le rythme cardiaque, l'humeur, les tensions musculaires.

Le domaine des thérapies comportementales est très vaste, et je vous le présenterai dans un prochain article.

 

Les traitements naturels.

L'expérience de plusieurs siècles d'utilisation montrent que certaines plantes peuvent avoir une action relaxante et aider à traiter les insomnies légères.

Il s'agit notamment de la valériane, de la camomille, du tilleul et de la fleur d'oranger.

 

 Les traitements médicamenteux.

Ils peuvent être très efficaces pour soulager les insomnies.

Les principaux sont les hypnotiques (stilnox, imovane...), les benzodiazépines (lexomil, xanax...), et certains antidépresseurs.

Leurs effets secondaires et le phénomène d'accoutumance qui peut les accompagner font que ces traitements doivent être utilisés avec prudence.

Des suppléments médicamenteux à base de mélatonine sont sortis ces dernières années. Leur efficacité restent cependant encore discutée.

 

Cet article vous a plu? N'hésitez pas à le partager avec vos amis.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *