Comment prévenir le cancer du sein?


prévenir le cancer du sein

Le cancer du sein est la deuxième cause de cancer chez la femme après le cancer du poumon. On estime qu'une femme sur 8 développera un cancer du sein dans sa vie.

Alors que certains facteurs de risque ne peuvent être modifiés (facteurs génétiques notamment), de nombreux changements dans notre mode de vie peuvent nous aider à le prévenir.

 

Faire de l'exercice physique.

L'activité physique peut réduire le risque de cancer du sein.

Une étude récente a montré que les femmes qui pratiquent la marche rapide 1 à 2 heures par semaine voient leur risque de cancer du sein réduit de 18%.
La pratique du sport permet aussi de voir diminuer le risque de récidive chez les femmes ayant déjà présenté un cancer du sein.

Toutes les formes d'activité physique sont bénéfiques: l'important est de se dépenser en se faisant plaisir.

 

Eviter l'alcool.

Les études ont déterminé que les femmes qui consomment des boissons alcoolisées ont un risque plus important de développer un cancer.

On estime que les femmes qui boivent 2 à 5 verres d'alcool par jour voient leur risque de cancer du sein augmenté de 1.5 fois.


Arrêter le tabac.

Même s'il n'existe pas de lien direct entre le tabac et le cancer du sein, les études suggèrent que débuter le tabac à un âge précoce augmente le risque.

Ce risque est bien sûr encore plus important pour le cancer du poumon qui est devenu depuis 2015 la première cause de cancer chez la femme.

prévenir le cancer du sein

Connaître ses antécédents familiaux.

Avoir des antécédents familiaux ou personnels de cancer du sein augmente votre risque.

Si une personne proche dans votre famille a eu un cancer du sein, il est important d'en parler à votre médecin.

De nombreuses études montrent l'origine génétique de certains de ces cancers.

Des conseils et des tests génétiques sont disponibles pour les femmes concernées par ce risque.

Gardez tout de même à l'esprit que la survenue d'un cancer chez votre mère ou votre sœur ne signifie pas automatiquement que vous en développerez un aussi.

Eviter le traitement hormonal substitutif de la ménopause.

Ce traitement est prescrit aux femmes présentant des symptômes liés à la ménopause très handicapants.

Les études montrent un lien entre la prise du traitement hormonal substitutif pendant une durée prolongée et le risque de cancer du sein.
Ce lien concerne principalement les traitements qui combinent œstrogènes et progestérone.

Ce facteur de risque disparaît 5 ans après l'arrêt de ce traitement.

En cas de symptômes de la ménopause très gênants, votre gynécologue étudiera le rapport bénéfice/risque de ces traitements afin d'estimer si leurs bénéfices sur vos symptômes sont suffisants pour justifier le risque.

 

Examiner vos seins tous les mois.

Cet examen ne diminue pas le risque de développer un cancer du sein, mais il peut vous aider à le détecter le plus tôt possible.

Plus le diagnostic est fait tôt, moins le traitement est agressif.
L'idéal est de pratiquer cet examen tous les mois quelques jours après les règles.

 

Avoir une alimentation pauvre en graisses.

Ce type d'alimentation permet non seulement de diminuer le risque d'obésité, mais aussi de réduire le risque de cancer du sein.

Le tissu adipeux contient des petites quantités d’œstrogènes. Or, on sait que les œstrogènes jouent un rôle majeur dans le développement du cancer du sein.

Toutes les études ont conclu que l'obésité est un facteur de risque de développement du cancer du sein.

prévenir le cancer du sein

Faire une mammographie.

Là encore, la mammographie ne permet pas de prévenir le cancer du sein, mais de le détecter tôt.

L'examen des seins ne permet pas toujours de détecter la présence d'une masse, et la mammographie est alors plus efficace.

En France, le dépistage organisé du cancer du sein concerne toutes les femmes de 50 à 74 ans, qui bénéficient d'une mammographie tous les 2 ans. En dehors de cette tranche d'âge, une mammographie peut être décidée par le médecin en fonction des patientes.

 

Concevoir des enfants tôt.

Ne pas avoir d'enfant ou avoir votre premier enfant après 35 ans augmente le risque de cancer du sein.

 

Allaiter ses enfants.

Les recherches montrent que l'allaitement maternel diminue le risque de cancer du sein.

Cela correspond aussi à la diminution du risque chez les femmes présentant une ménopause précoce.

 

Cet article vous a plu? N'hésitez pas à le partager avec vos amis.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *