10 solutions contre la pollution intérieure de votre maison


pollution de l'air intérieur et risques pour la santé

Vous pourriez être surpris d'apprendre que l'air intérieur est pollué, souvent plus que l'air extérieur.

Cette pollution peut grandement affecter notre santé, notamment chez les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes souffrant d'asthme ou de maladie chronique.

Sachant que nous passons le plus clair de notre temps à l'intérieur de nos logements, améliorer la qualité de l'air intérieur devrait être une priorité.

Pour vous aider à atteindre cet objectif, découvrez les solutions que je vous propose.

 

1. Contrôlez votre maison.

La première étape pour améliorer la qualité de l'air intérieur est de vérifier votre logement.

Cela signifie d'identifier les 3 grandes catégories de substances capable de réduire la qualité de votre air intérieur:

- Les allergènes. Il s'agit de substances qui entraînent une réponse immunitaire de votre corps responsable d'une réaction allergique.
Les sources les plus courantes d'allergènes sont les pollens (apportés de l'extérieur), les déchets d’animaux domestiques, les acariens, les cafards et les rongeurs.

- Les irritants. Ils incluent toutes les substances qui entraînent une irritation du système respiratoire, sans nécessairement entraîner une réaction allergique.
Les principales sources d'irritants comprennent les peintures, les finitions et teintures du bois, les pesticides, les fumées de tabac, les éléments chimiques émanant des produits ménagers, cosmétiques et de bricolage, des meubles.

- Les substances chimiques dangereuses. Bien que moins courantes, elles peuvent avoir un impact majeur sur votre santé.
C'est notamment le cas du monoxyde de carbone et du radon, fortement toxiques, et à éliminer de votre maison immédiatement si détectés.

Après avoir identifié les différentes sources de pollution de l'air de votre logement, suivez les étapes suivantes pour les éliminer.

 

2. Ventilez correctement votre logement.

Une des solutions les plus efficaces pour réduire la pollution de l'air intérieur est de ventiler correctement votre maison.

En effet, renouveler l'air de votre logement est primordial pour amener de l'air neuf, évacuer les polluants et réduire l'humidité.

Cela peut être fait de manière naturelle en ouvrant 2 fenêtres opposées matin et soir pendant 10 minutes pour créer un courant d'air.

L'installation d'une ventilation mécanique dans votre logement est aussi une solution de plus en plus pratiquée, principalement dans les nouvelles constructions.


pollution de l'air intérieur et risques pour la santé

3. Ne laissez personne fumer chez vous.

La fumée de tabac est un irritant, la respirer est extrêmement dangereux pour votre santé.

Pour améliorer la qualité de votre air intérieur, il est important de ne laisser personne fumer dans votre maison.

 

4. Débarrassez-vous des acariens.

Saviez vous que les acariens se nourrissent des cellules mortes de la peau des personnes et des animaux?

Invisibles à l’œil nu, on les retrouve dans tous les logements et ils sont une source majeure de pollution de l'air intérieur.

Les acariens émettent des matières fécales et des particules sèches issues de leur carapace. Inhaler ces éléments peut être nocif pour vos poumons.

Pour réduire les populations d'acariens dans votre maison, suivez ces quelques conseils:
- Lavez les draps chaque semaine.
- Réduisez le taux d'humidité de votre logement à moins de 50% (avec un déshumidificateur ou un climatiseur).
- Éloignez les animaux domestiques de vos meubles.

 

5. Privilégiez les surfaces dures pour vos sols.

Les surfaces dures comme les parquets ou les carrelages sont beaucoup plus efficaces pour réduire les allergènes que les moquettes.

Si vous préférez tout de même les moquettes, pensez à l'aspirer et à l'humidifier régulièrement pour réduire considérablement le nombre d'acariens.

 

6. Envisagez l'acquisition d'un purificateur d'air.

Très tendance depuis que des marques comme Dyson ou Philips ont lancé leur modèle. Ils permettent de filtrer les particules polluantes par l'intermédiaire de leur filtre HEPA.

Leur efficacité dépend de la taille de la pièce, de la qualité des filtres utilisés et du débit d'air.

Les personnes allergiques ou asthmatiques percevront une amélioration certaine de leurs symptômes.

Il existe aussi des systèmes de filtration de l'air pour l'ensemble d'une maison, plus efficace pour améliorer la qualité de l'air intérieur, mais bien plus coûteux à l'achat et à l'installation.

 

7. Vérifiez les niveaux de radon dans votre maison.

Le radon est un gaz radioactif issu des sols qui peut provoquer des cancers du poumon.

Invisible et inodore, on ne peut le détecter sans des tests spécifiques. Toute maison devrait être testée pour la concentration en radon.

pollution de l'air intérieur et risques pour la santé

8. Attention aux produits que vous achetez.

On l'a dit les produits que nous utilisons dans nos logements sont une des principales sources d'irritants.

Cela inclut les peintures, les vernis, les cires, les produits de nettoyage, les produits cosmétiques...
C'est pourquoi il est important de savoir bien les choisir pour limiter les irritants émis dans l'air intérieur.

L'utilisation de produits naturels ou à teneur réduite en produits chimiques est une excellente solution. Pour le ménage, les nettoyeurs vapeurs font aussi bien que les nettoyants chimiques.

Pensez aussi à vous débarrasser rapidement des récipients car ils peuvent continuer à libérer des produits chimiques dans l'air.

 

9. Ajoutez des plantes d'intérieur.

Les plantes d'intérieur ont cette capacité d'amener un peu de nature dans le confort de votre maison.

Elles sont aussi capables de réduire significativement les niveaux de certains polluants de l'air tels que le benzène, le formaldéhyde, le dioxyde de carbone, et l'ammoniaque.

C'est un excellent complément aux solutions précédemment citées pour améliorer l'air intérieur.

 

10. Demandez l'avis de votre médecin.

De nombreux professionnels de santé sont conscients des dangers de la pollution de l'air intérieur et extérieur.

Discuter avec votre médecin des solutions en fonction de vos antécédents médicaux pour améliorer l'air de votre maison est donc très intéressant.

 

Cet article vous a plu? N'hésitez pas à le partager avec vos amis.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *