Dossier: Reconnaître le Burn-out 3


Comprendre les signes de burn out

Le burnout n'est pas simplement le résultat de trop longues heures de travail.

Le cynisme, la dépression et la léthargie, qui en découlent, peuvent survenir quand vous n'avez plus le contrôle dans votre travail, quand les objectifs ne correspondent plus avec vos attentes, et quand vous manquez de soutien.

Si vous n'adaptez pas vos responsabilités professionnelles à vos aspirations, ou si vous ne faites pas une pause de temps en temps, vous risquez de faire face à de nombreux soucis de santé physiques et psychiques.

 

Qu'est ce que le Burn-out?

Il s'agit d'un état de stress chronique qui mène à:

- un épuisement physique et émotionnel.

- un cynisme et un détachement.

- un sentiment d'inefficacité et de manque d'accomplissement.

Quand vous êtes en plein burn-out, vous n'êtes plus capables d'accomplir efficacement les tâches professionnelles et personnelles.

Cependant, le burn-out ne survient pas brutalement. Sa nature est plus insidieuse, évoluant progressivement, ce qui le rend plus difficile à identifier.

Malgré tout, le corps et l'esprit nous envoient des signaux d'alerte, permettant de le reconnaître avant qu'il ne soit trop tard.


Comprendre les signes de burn out

Quels sont les signes de Burn-out?

Chacun des 3 domaines évoqués plus haut est caractérisé par certains signes et symptômes.

Ces signes et symptômes se situent sur un continuum. En d'autres termes, la différence entre stress et burn-out est d'abord une question d'intensité. Ainsi, en reconnaissant ces signes rapidement, vous aurez plus de chances d'éviter le burn-out.

1. Les signes d'épuisement physiques et émotionnels.

- La fatigue chronique. Dans les premiers stades, vous pouvez ressentir un manque d'énergie, et vous sentir souvent fatigué. Dans les stades plus avancés, vous vous sentez physiquement et émotionnellement épuisé, vidé, et vous craignez chaque lendemain.

- L'insomnie. Au début, vous risquez d'avoir du mal à vous endormir ou à rester endormi 1 ou 2 nuits par semaine. Plus tard, l'insomnie devient une constante. Autant épuisé que vous êtes, vous ne parvenez pas à dormir.

- Un trouble de la concentration et de l'attention. Le défaut de concentration et de légers problèmes de mémoire sont des signes précoces. Plus tard, les troubles s'aggravent au point que vous n'êtes plus capable d'accomplir votre travail.

- Les symptômes physiques. Ils peuvent inclure des douleurs dans la poitrine, des palpitations, des difficultés pour respirer, des douleurs abdominales, des vertiges, des malaises et des maux de tête. Ils doivent tous être évalués médicalement.

- Plus de maladies. Votre corps étant épuisé, votre système immunitaire est affaibli. Vous devenez alors vulnérable aux infections, et aux maladies liés à l'immunité.

- Une perte d'appétit. Dans les débuts, votre appétit diminue, et vous sautez quelques repas. Plus tard, vous pouvez perdre complètement votre appétit et voir votre poids diminuer significativement.

- L'anxiété. Assez tôt, de légers symptômes de stress, d'inquiétude, de nervosité apparaissent.

En vous rapprochant de l'état de burn-out, l'anxiété est si intense qu'elle interfère avec votre capacité à travailler efficacement, et qu'elle perturbe votre vie personnelle.

- La dépression. Dans les stades précoces, vous vous sentez légèrement tristes, et parfois sans espoir, avec en conséquence un sentiment de culpabilité et d'inutilité.

Au plus mal, vous vous sentez pris au piège, gravement déprimé et n'avez plus gout à la vie.

- La colère. Au début, elle s'exprime sous la forme d'une irritabilité et de tension dans vos rapports. Dans les derniers stades, cela peut évoluer en accès de colère et en graves disputes à la maison et au travail.

Comprendre les signes de burn out

Pour vous aider à éviter l'épuisement ou à soigner un burn-out, je vous conseille cet ouvrage très précieux:

 J'arrête de m'épuiser : Comment prévenir le burn-out

L'auteure, Marlène Schiappa, vous présente un programme en 21 jours issu de son expérience personnelle. Un livre plein d'outils pratiques et de judicieux conseils:

2. Les signes de cynisme et de détachement.

- Une perte de plaisir. Au début, elle peut sembler légère et entraîner une baisse de motivation au travail. Sans intervention, elle peut s'étendre à tous les domaines de la vie, y compris le temps que vous passez avec votre famille et vos amis. Au travail, vous essayez d'éviter les projets et vous recherchez des moyens d'échapper à vos responsabilités.

- Le pessimisme. Dans un premier temps, cela peut se présenter comme un discours intérieur négatif. Au pire, il s'étend au-delà et entraîne des problèmes de confiance avec les collègues et l'entourage, et le sentiment que vous ne pouvez compter que sur vous-même.

- L'isolement. Dans les débuts, il s'exprime par une discrète résistance à la socialisation. Plus tardivement, vous risquez de vous mettre en colère quand on vous adresse la parole, et de chercher à éviter les interactions sociales.

- Le détachement. C'est un sentiment général d'être déconnecté des autres et de votre environnement. Il peut prendre la forme des comportements d'isolement décrits plus haut, et entraîner une baisse de votre investissement émotionnel et physique dans votre travail et vos responsabilités. Ainsi, vous vous portez malade souvent, vous arrêtez de répondre aux appels ou aux mails, ou êtes souvent en retard.

Comprendre les signes de burn out

3. Les signes d'inefficacité et de manque d'accomplissement.

- Un sentiment d'apathie et de désespoir. Ceci est similaire à ce qui est décrit dans les parties dépression et pessimisme. Il se présente comme un sentiment général que rien ne va, ou que rien n'a d'importance. En s'aggravant, ce sentiment peut vous paralyser.

- Une augmentation de l'irritabilité. Elle est souvent causée par un sentiment d'inutilité, d'inefficacité, d'insignifiance, car vous ne vous sentez plus en mesure d'effectuer les tâches aussi efficacement qu'avant. Au début, cela peut interférer avec les relations personnelles et professionnelles. Plus tard, cela peut détruire une carrière et des relations.

- Un manque de productivité et de mauvaises performances. En dépit de longues heures de travail, le stress chronique vous empêche d'être aussi productif que vous ne l'étiez. Les conséquences sont des projets incomplets et une accumulation des tâches en retard.

 

Si vous n'expérimentez aucun de ces signes, tout va bien.
Gardez les tout de même à l'esprit, le burn-out est une maladie insidieuse, qui s'infiltre dans votre vie.

Si vous rencontrez certains de ces symptômes, cela doit être un signal d'alerte que vous pouvez être sur une pente dangereuse. Prenez le temps d'évaluer honnêtement la quantité de stress dans votre vie, et recherchez des façons de le réduire.

Je vous présenterai dans un prochain article des idées pour réduire le stress et les symptômes de burn-out.

 

Cet article vous a plu? N'hésitez pas à le partager avec vos amis.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Dossier: Reconnaître le Burn-out

  • Danielle Gossett

    Bravo pour votre article Andrea!

    Il relève beaucoup de signes précurseurs au burnout … Si seulement les lecteurs voulaient l utiliser pour faire une auto-évaluation, cela pourrait leur éviter une « casse ». Merci.

      • laure N.

        Bonjour,
        J’ai beaucoup aimé votre article, je m’y suis complètement retrouvée, mais l’envie d’avancer et ma famille m’ont aidé a sortir la tête de l’eau.
        Je me permets de vous solliciter, j’ai pu mettre par écrit cette croisade professionnelle qu’est le « burn out », pourriez vous m’aiguiller sur une ou des maisons d’éditions, possédant cette ligne éditoriale. Un grand merci par avance. Cordialement. Laure N.